Ochre – Chronon

Bonsoir bonsoir,

Ce soir on revient dans le calme et dans la précision. Une douceur contrôlée qui nous emmène du côté de l’Angleterre avec la pureté sonore de Ochre.

Radiohead – You And Whose Army?

14/06/2018

Aujourd'hui, on va parler Radiohead : « You and Whose army ? ». Un bijou psyché mélancolique
au détour de leur album « Amnesiac » sorti en 2001.

JASSS – Mother

Bonsoir, bonsoir,

C’est enfin le week end et ça fait du bien, il faut se le dire. Quand ça fait du bien, il faut continuer sur cette lancée et s’entourer que de bonnes vibes. Pour le coup c’est la techno bien rock de JASSS qu’on se met dans les oreilles.

Meek Mill – Team Rich

04/06/2018

Il y a une paire d'heures, Meek Mill a mis en ligne un nouveau clip. Une dizaine de jours après la sortie de l'album de Pusha T, on peut dire que les ennemis de Drake sont en forme en ce moment !

 

Minimum Syndicat – Kenopsia

Bonsoir bonsoir,

On vous accueille ce soir avec un songoftheday remuant, précis et envoutant. C’est avec le collectif Minimum Syndicat que l’on voyage et leur morceau Kenopsia.

Octo Octa – Where Did You Go?

Bonsoir, bonsoir,

Ce soir, ou devrais-je dire début de soirée car la nuit sera longue, on vous parle avec une voix légèrement plus douce mais toujours aussi palpitante. Ce soir c’est Octo Octa sur les ondes libres de La Stud avec Where Did You Go ? mais aussi devant tes propres yeux grâce à Ô Galop.

SOCIAL DANCE – Desires Unkept

SOCIAL DANCE, leur énergie supersonique, et leurs riffs ravageurs sont de retour pour un deuxième extrait de leur EP "Caméléon".

 

Un morceau tube gonflé d'adrénaline, avec des accents tantôt Wave, tantôt Rock, qui donne envie de sauter au plafond : c'est Desires Unkept.
On avait pu mettre l'oreille sur le premier extrait de l'EP, "Prologue" en début d'année, et déjà les notes d'Ange (guitariste/chanteur) et Thomas (batteur/background électro) promettaient un projet enivrant, résolument Rock, avec une furieuse envie de faire danser le monde.

 
Et bien on a été servi avec Desires Unkept, qui a su maintenir le niveau musical promis et même le propulser plus haut encore.
Les synthés résonnent hauts et forts et viennent d'emblée introduire un refrain ravageur dans ce morceau qui sonne déjà comme un classique. Une sévère ligne de basse vient tenir le deuxième extrait du duo marseillais d'une main de fer, qui permet des couplets très dynamiques au niveau du chant.

social dance

 

A ce propos, c'est avec de belles images que le duo traite avec ironie de la tiédeur des rapports entre les personnes, du vide entourant le paraître.
Dans le premier morceau, on avait l'impression que l'histoire racontée mettait en scène un individu qui subissait une forme de pression sociale, qu'il subissait le regard des "autres". Le registre musical était alors le même, mais on sentait une forme d'urgence, de précipitation dans l'expression artistique. Le résultat était déjà incroyable, dans la synergie qu'il proposait autour du personnage.
Mais ici, point de confusion sociale ou de situations gênantes.

Tout en second degré, c'est sur un ton moqueur que le chanteur Ange pointe du doigt ce qui le fait rire chez les "autres", entre consommation ridicule et postures superficielles.
On peut pas s'empêcher de penser que d'un morceau à l'autre, un changement d'état d'esprit s'opère, donc SOCIAL DANCE a sûrement encore de belles histoires à nous raconter.
On a vraiment hâte d'écouter tout l'EP.

 

 

Searaime – Cayolle HC

Bonsoir à vous,

Ce soir on parle avec le cœur, on frappe fort, fin on, Searaime frappe fort. Celui qu’on ne présente plus et qui nous a déjà charmé grâce à son talent d’artiste musical multi-facettes revient sur les ondes libres de La Stud’ avec Cayolle HC.

DJ Varsovie – Vampires

Bonsoir bonsoir,

Ce soir retour vers la techno bien mordante avec un délice sanguin signé DJ Varsovie. Auto-proclamé « disco brut et violent pour les fins d’été tristes », c’est Vampires que l’on vous présente aujourd’hui.

Ludwig A.F. Röhrscheid – Velocity

Bonsoir à vous,

Ce soir on se laisse porter par le mood, par la brise, par le vent et par sa vitesse. Comme une sonorité estivale qui te laisse perplexe sur ce que tu vas faire dans une heure, deux heures, un mois ou l’année prochaine. Un doux parfum de légèreté envahit tes oreilles aux moments où t’écoutes le morceau Velocity de Ludwig A.F. Röhrscheid.