Les dernières 24 heures assez folles du Rap Français

14/09/2018

Bien loin de l'idée de référencer l'intégralité des projets sortis en ce jour sacré des amoureux de musique qu'est le vendredi, voici notre shortlist de ce qu'on a vu passer en 24h.
Cet article est donc non exhaustif, anglé et 100% arbitraire.

 

 

La maxi surprise : VALD Validé

Sorti (pas totalement de nulle part), Vald sort NQNT33 sans prévenir quiconque, quelque chose qui semble être à la mode en ce moment dans le milieu du Rap. Mixtape contenant certes quelques sons présents sur NQNT3 (mais mixés professionnellement), mixtape non-officielle sortie quelques jours avant Xeu, NQNT33 nous apporte un lot d’exclusivités peu négligeable ; avec 2 feats (Suikon Blaz AD et Sirius), Vald nous sort un 18 titres mitigés selon moi. L’impression de la mixtape baclée me reste quand même en travers de la gorge, malgré quelques sons de qualité il faut l’avouer.

En fait Vald, on en a sûrement un peu trop entendu parler voire trop entendu tout court.
D'une part sa communication est léchée, attractive et efficace grâce à son côté "Troll". Pour autant, Vald se retrouve très souvent en première page. Peut-être un peu trop selon nous. Certaines polémiques nous font doucement sourire, d'autres nous intriguent mais nous nous accordons à dire que le trentième article qu'on a vu sur la bagarre Kaaris vs Booba nous a donné envie de balancer notre smartphone dans la première benne venue.
D'autre part musicalement Vald a beaucoup d'actus, sort beaucoup de titres, tourne beaucoup de clips et est très souvent programmé dans les festivals. Son style, lui, reste inchangé (ou évolue doucement). La qualité était toujours au rendez-vous mais on s'est demandé si Vald ne tournait pas simplement en rond.

NQNT33 nous aide cependant à renouer avec Vald. On peut s’amuser à compter quels sont les sons enregistrés pré/post-Agartha (oui on s’amuse bien chez La Stud)

 

 

 

 

La nouvelle la plus étonnante : NTM x Fianso

Finalement qui de mieux que Fianso pour feater avec le Suprême ?

Il est compliqué en 2018 de parler du Suprême NTM il faut se l’avouer. Véritable volonté de se réunir ou coup marketing pour pouvoir se payer du rhum de qualité ? Que cache vraiment cette réunification du Suprême ? Le cas Joey Starr en 2018 est un sujet polémique mais intéressant, ce son résume bien le Joey 2.0. J’ai quand même l’impression que Joey Starr se croit toujours dans Caribbean Dandee alors qu’il est à côté de 2 gros poids du rap français : Kool Shen et Fianso. Le projet 93 Empire de Fianso est l’une des choses les plus attendues et à attendre dans le rap. Toujours avec cet esprit de se réunir, de marcher ensemble, plutôt que de se clasher et de se casser la bouche avec des bouteilles de parfum, comme il nous le montre (certes quelques fois un peu trop) avec Rentre dans le Cercle. Qui d’autres que lui pour feater avec le Supreme ? Sauf que le décalage entre Joey Starr et les 2 vrais rappeurs est trop important pour apprécier à sa juste valeur le morceau, Kool Shen fidèle à lui même avec ses lyrics réfléchies et Fianso avec son flow ravageur ne font malheureusement pas le poids face à la place que prend Joey sur ce son. Cependant, mention spéciale à la pochette du single. À vous les studios.

 

 

 

 

Josman : Annoncé compte double

Ce vendredi 14 septembre était aussi la date de sortie (prévue ce coup là) du tout premier album de Josman, "J.O.$". Il faut avouer que le nom nous a un peu surpris étant donné que l'album a été presque entièrement produit par son ami de toujours Eazy Dew (14 prods sur 16).
Après plusieurs Mixtapes, Josman n'est plus un rookie. Il reste pour autant un espoir. La différence c'est qu'un Rookie en est "encore" à son coup d'essai, là où Josman est connu et reconnu. Les attentes sont directement plus importantes.
Après avoir joué un peu partout en France et réalisé de très belles performances, Josman annonce un premier album.
Celui qui a brillé avec le titre "Dans le vide" (Ndlr : actuellement à 7 millions de vues) était donc très attendu. De notre côté, on se demandait avant tout quelle serait la couleur du projet. Notre principale inquiétude était de se retrouver face un projet linéaire voire monocorde.

"J.O.$" est un projet équilibré. En près d'une heure, les ambiances varient et changent d'un morceau à l'autre. Eazy Dew a su proposer des directions bien distinctes aux 14 morceaux qu'il a produit. Josman joue alors parfaitement avec son flow. Il le fait coller à la prod et donne là une vraie qualité au projet.
C'est vrai que l'esprit général de l'album est prédominant, mais ce travail est l'aboutissement de l'évolution progressive de l'artiste et s'aligne aux précédents EPs.
Un projet qui s'écoute tout seul !

 

 

 

 

Kalash Criminel : La cagoule sur le gâteau

Après avoir été présent sur le morceau PDM de Kery James (qui méritait selon moi un couplet de Kalash Crimi, le son est vraiment faible sans ça), c’est avec la cagoule enflammée que Kalash Criminel nous annonce sur Instagram la sortie de « Tête Brulée ». A première vue, l’instru est violente, comme à son habitude, les lyrics sont simples mais percutantes, comme à son habitude, le clip est crapuleux, comme à son habitude, un son qui reste dans la lignée de Oyoki, ni son pire, ni son meilleur, mention spéciale à la punchline sur Big Flo et Oli (qui méritent bien plus qu’une simple punchline, j’attends toujours le diss d’Orelsan). Cependant ce son, après plusieurs écoutes et plusieurs assiettes cassées durant ma vaisselle, m’enivre ; on remarque au fur et à mesure des variantes de flow très intéressantes, qui font sortir le morceau de l’ordinaire. Le zaïrois sauvage s’impose de plus en plus dans cet univers du rap français. Comme dit précédemment, je n’ai qu’une hâte : le projet 93 Empire, réunissant 3 des protagonistes de cet article (Vald, Fianso et Kalash Criminel), en espérant que ce projet marque les esprits et que Kalash Criminel puisse prouver le peu de choses qu’il lui reste à prouver pour devenir une tête brulée à part entière dans le monde du rap français.

 

 

 

BONUS : Hors France,  6Lack a sorti un album

Parmi les enfants béni d'Atlanta, on retrouve 6lack, un garçon moins attiré par les bangers que les mecs du coin qui ont le même âge que lui.
Auteur du titre "Problems" qui l'a fait passer un cap en termes d'exposition, 6lack montre une vraie mélancolie dans sa musique relevée par une pointe de non chalance.
Son projet du jour comporte 4 gros featurings avec Future, J.Cole, Offset ainsi que Khalid.
Sa pochette devrait attirer votre attention et son travail devrait bien plaire aux amateurs de Cloud, de Future ou encore de Drake.