[Review] DRAKE – Scary Hours

20/01/2018

Samedi 20 Janvier 2018, je me réveille dans mon studio parisien sur les coups de 11h, c’est dès lors que j’émerge que je vois la toile s’affoler sur plusieurs sujets.

Une rumeur, confirmée quelques heures après, annonçant la mort de Fredo Santana, cousin de Chief Keef, rappeur de Chicago, apparaît sur mon Instagram : l’incompréhension, le choc, je me dis « encore une fusillade… Arrêtez de vous foutre dans la merde les gars, on a que ce que l’on cherche, R.E.P. ».

En écoutant quelques morceaux de Santana pour lui rendre hommage, c’est avec surprise que je découvre la sortie d’un EP surprise de Drake, Scary Hours, même s’il n’est composé que de 2 morceaux : God’s Plan et Diplomatic Immunity.

Depuis Juin 2017 il me semble que Drake n’a rien sorti en solo. Et avec toute honnêteté, ça fait du bien. Ce n’est pas le Drake que j’adule comme sur If You’re Reading This, It’s Too Late ou sur son projet commun avec Future, What A Time To Be Alive, mais je ressens son envie de dire « Eh les gars je suis au sommet, et je m’arrête pas la ».

Les 2 morceaux sont produits par Boi-1da, producteur notable de ces dernières années, que nous pouvons retrouver sur une bonne partie des morceaux de Drake (Energy, Know Yourself…) ainsi que sur certains morceaux de Kendrick, Rihanna, ou encore Lil Wayne, en quelques mots, c’est une vraie pointure.

 

 

Drake parle de sa vie privée dans ses morceaux, de la fin de sa relation avec J-Lo sur Diplomatic Immunity, mais il lance quelques piques à ce bon vieux Joe Budden (il le dis cependant depuis quelques temps déjà.. retournez écouter le Drake de 2016).

C’est avec un beau sample du Wu-Tang (Triumph), que Drake nous parle de tout ce que son « immunité diplomatique » en tant qu’artiste lui permet de faire, que ce soit au niveau matériel, en gagnant des récompenses, et même en parlant des femmes qui l’accusent de les avoir mit enceintes. Drake se livre à ses fans et c’est important en 2018.

On m’apprend dans l’oreillette que God’s Plan était initialement prévu avec Trippie Redd en featuring, mais pour des raisons inconnues à ce jour, il fut exclu du son… Etonnant lorsque l’on remarque la notoriété que Trippie commence à avoir. Affaire à suivre