San’s Revenge de Shaelone, ou la mélancolie électro rétro

18/11/2017

Après Badkarma sorti en 2015, Shaelone fait son retour avec l'EP First Tape à paraître le 1er décembre sur SHLO MUSIC. On vous propose en exclu le premier single de l'album, San's Revenge, appuyé par les très belles images du londonien Matthew Sterling.

 

« L’an dernier, la Red Bull Music Academy mettait un coup de projecteur sur le jeune producteur en lui offrant l’ouverture d’une date pour Superpoze, Canblaster, Romare et Sevdaliza. De là nous avons pu l’apercevoir composer à New York puis s’installer à Paris ou il monte le label Shlo Music (Supernaive, Obsimo …). Shaelone revient très inspiré avec ce premier extrait de son ep « First Tape » qui sortira le 01 décembre. » (SHLO MUSIC - label).

« San's Revenge » donc, une première impression de l'album à travers laquelle Shaelone déploie un univers sonore plus abouti que sur son premier EP. Deux ans sont passés et on le sent. Du nouveau matos, de nouvelles écoutes et on vient se loger à une croisée des chemins, entre Chrome Sparks, Photay et Bonobo. Mais si le single annonce une forme de maturité, c'est sans économie d'énergie. La track commence tout doucement mais monte crescendo, honorant nos tympans d'arabesques sonores lumineuses.

On s'accordera pour dire que l'image aussi est au rendez-vous. À la mélancolie sonore répond la poétique rétro du réalisateur Matthew Sterling : « Pour ce projet nous voulions capturer la nature brute et organique du film analogique. J’était très excité à l’idée de fixer le sens d’instants éphémères sur ce film, en plaçant Prim devant quatre fonds différents et en utilisant une combinaison de 16mm, 8mm et VHS-C pour tourner la vidéo. L’idée de capturer quelque chose de si délicat et si beau comme la danse tout en faisant voyager le spectateur dans ces paysages était quelque chose que Lucas et moi ressentions vraiment lorsque nous étions assis à écouter sa musique et vis à vis de son message sur la destruction de la nature. » (Matthew Sterling – réalisateur).

Sur ces belles paroles, on se donne rendez-vous le 1er décembre pour l'EP qui, on l'espère, sera à la hauteur de cette track d'électro intelligente.