Résultats pour

Matsouchito & Marty

« On a fait le choix d’une programmation pointue » Olivier Kerdudo en Interview

26/05/2018

« Je ne veux pas me cantonner à un style prédéterminé » Hector Oaks en Interview

18/05/2018

C'est en bas de son hôtel, juste avant de faire la fête pendant 12 heures d'affilé grâce aux copains de Ô Galop, que l'on a pu discuter avec l'un des acteurs majeurs de la techno d'aujourd'hui. Même si lui ne se considère pas comme tel, ses prestations artistiques rassurent notre jugement. Un échange hispano-français avec Hector Oaks.

 

Le virtuose Fatima Yamaha à Marseille

Bonsoir, bonsoir,

La Stud avait rendez-vous le 26 octobre au Cabaret Aléatoire pour de belles petites choses. C’est assez vague dit comme ça mais on gros on a du Fatima Yamaha, du Cabaret Aléatoire, du Donarra et plus ci-dessous.

Redcell – Gimp

Bonsoir à vous,

C’est dans des moments paisibles et tranquilles que la tourmente vient frapper à notre porte, nous qui ne demandions que du bon et que du beau, nous qui rêvions d’un avenir, d’un futur, d’une joie et d’une splendeur. Parfois les choses nous frappent sans prévenir, tel un rythme de musique qui s’accélère, tel un choc, tel un cri. Toutes ces choses arrivent, sont arrivées et arriveront.

Le but dans ce qui nous fait tant plaisir, dans ce qui nous fait nous réunir, nous sentir nous même, nous sentir aimés, nous sentir vivants est de profiter de cet instant, de cette track, de ce live, de ce set, de ce drop, de cette ouverture, de cette fermeture.

TBT- Kink – « Quand j’ai entendu cette musique j’ai su que je n’avais pas le choix »

23/11/2016

Lorsqu'on philosophe un petit peu sur notre activité avec La Stud et la passion pour la musique qui s'y rattache, on aime bien dire que tout cela est avant tout le fruit du partage. De longues heures d'échanges précédent bien souvent l'écriture des moindres lignes. Mais en vérité tout commence aussi par des rencontres.

Quand j'ai rencontré Matsouchito, j'ai rencontré un fan de KiNK par la même occasion. Il m'a fait découvrir et apprécier sa musique principalement aux travers de lives. Dans les bacs du disquaire marseillais Colin a.k.a Niloc (ndlr Extend & Play), j'ai découvert "Valentine's Groove" de KiNK sorti en juillet dernier. Dès la première écoute, j'ai saisis toute l'efficacité de la production et l'envie de danser que le son dégageait. Il y quelques jours, alors que Matsouchito me faisait profiter des bonnes adresses de sa ville du moment (Anvers), nous nous sommes retrouvé dans un bar au sein d'une tour entouré de gens de tout âge et de tout milieu réunis pour une soirée placée sous le signe de la décompression. En Belgique, il réside dans ce genre d'endroits quelque chose de vraiment appréciable. Il est 22h, personne n'est ivre (pas besoin), mais tout le monde danse.

Que le son soit Deep, House, Techno Friendly, les gens se laissent aller. Se retrouver dans ce genre de soirées vous rappelle à quel point cela nous manque lorsque l'on est à la maison. Bref, c'est dans ces conditions formidables que j'ai fais la rencontre de Valentine ! Valentine si elle était une fille, serait celle dont on tombe amoureux le temps d'un regard en soirée, celle qui mêle élégance et décontraction. Valentine est en réalité le track éponyme de l'EP dont je vous parlais quelques lignes plus haut.

Quand j'ai reconnu la pochette du vinyle que le DJ sortait, je savais à quoi m'attendre, mais je ne me doutais pas de l'effet qui se propagerait dans la pièce. En jouant ce disque, le DJ avait posé un sacré atout, la foule s'agitait au rythme du synthé qui en est la colonne vertébrale. Sourire aux lèvres, les gens vibrent, tout simplement. Si je vous parle de tout ça c'est encore une fois parce qu'il y avait une rencontre derrière tout ça, celle de KiNK lui-même.

Après avoir rencontré Jazzy Bazz que l'on nomme parfois "l'homme au sourire", nous avons rencontré "L'homme au très grand sourire". Nous nous sommes rencontrés un petit peu par hasard au Kolorz Festival de Carpentras où il avait déjà fait vibrer des milliers de personnes, c'est tout naturellement qu'il a accepté de répondre à nos questions.

English Version at the 2nd part

« La musique doit rester festive ! » The Mekanism en interview

26/07/2016

The Mekanism, est un artiste dont nous avons vite apprécié le travail. 
Mêlant une house classique à des sonorités Acid et Techno, le jeune français connait un succès criant depuis quelques années. 

Venant comme une confirmation de son talent, découvrez au cours de cet article les artistes avec lesquels il a signé. 

Kolorz Festival, deux jours de Techno

19/07/2016

Ce week-end nous nous sommes rendus à Carpentras pour régaler nos oreilles d’une des plus belles line-up que la région ait accueilli depuis le début de l’année : celle du Kolorz Festival !
Nous avons eu l’occasion d’en parler, ces deux jours s’annonçaient riches en house, en techno et même en émotions.
Retour sur un week-end placé sous le signe du soleil et de la musique.

Top 7 des bonnes raisons d’aller au Kolorz Festival!

22/06/2016

Une fois de plus, le Kolorz festival s'installe à Carpentras pour deux soirées 100% électroniques.
Une fois de plus, amateurs et puristes se mélangeront pour profiter d'une programmation alléchante.
Une fois de plus, nous ferons le déplacement à la recherche de good vibes estivale.

Mais cette fois-ci nous avons décidé de vous donner les bonnes raisons d'y aller.

Kolorz Festival DAY 1

15/06/2016

Le mythique festival du Sud est de retour. Kolorz festival arrive à Carpentras avec l’agence Miala pour deux soirs démentiels. La programmation devient de plus en plus techno pour le bien de la population vauclusienne et plus.

« Une énergie dont avait besoin la nuit marseillaise » le LABoratoire des possibles en interview!

25/05/2016

Depuis quelques temps, on remarque trois lettres sur des affiches un peu partout dans Marseille, on en entend parler sur le toit-terrasse de la Friche.
Mais que signifie ce fameux "LAB" que l'on croise en ville? On a fait nos petites recherches pour trouver les principaux intéressés!
"LAB" c'est l'abréviation de "Laboratoire des possibles", un projet conduit par l'amour de la musique et des arts qui s'en rapprochent. Petit à petit, le LAB s'est installé dans la cité phocéenne. Mine de rien, le LAB fait venir Ben Klock et Robert Hood le 03 juin au Cabaret Aléatoire.
Bref, des initiatives pour la musique par des gens qui la respectent, vous savez qu'on adore ça! On a donc décidé donner la parole aux acteurs de ce beau mouvement.